[agade] hLECTURES: "Mission archéologique française en Oman central..." (Paris, April 3) [31 March 2024]


From Ben Mutin <benmutin@gmail.com>:linebreak==============l==================linebreaklinebreakNous avons le plaisir d’accueillir le mercredi 3 avril 2024 Mathilde Jean (The British Museum) et Martin Sauvage (CNRS – UMR 7041 Archéologies et Sciences de l'Antiquité) pour une conférence dans le cadre du séminaire de Sorbonne Université « Actualité de la recherche archéologique en Orient -- Recherches archéologiques actuelles en Arabie » (M2AA51AR/HA, M4AA51AR/HA).linebreaklinebreakCette conférence s’intitule « Les travaux de la Mission archéologique française en Oman central à Bisya entre 2022 et 2024 ». Elle se tiendra de 9h00 à 11h00 en présentiel à l’Institut National d’Histoire de l’Art (2, rue Vivienne, 75002 Paris, salle Grodecki) et en distanciel via le lien suivant : https://zoom.us/j/96334120872.linebreaklinebreakRésumé : La nouvelle direction de la Mission archéologique française en Oman central a entrepris depuis 2022 une étude multiscalaire de l’oasis de Bisya, située en Oman central dans les piémonts sud du Djebel Hajar. Cette oasis constitue l’une des plus riches concentrations de sites archéologiques de la péninsule Omanaise avec des dizaines de sites préhistoriques, des milliers de tombes d’époque Hafit (fin IVe-début IIIe millénaire av. J.-C.), au moins 13 bâtiments monumentaux (appelés « tours ») datant du IIIe millénaire (époques Hafit et Umm an-Nar), avec leurs tombes collectives satellites et, dans un cas au moins, un quartier d’habitat contemporain. À cela, il faut ajouter des sites de l’âge du Fer, dont l’imposante forteresse d’Hosn Salut, et une nécropole rassemblant plus d’une centaine de tombes probablement à dater du Bronze moyen ou récent (époque Wadi Suq) ou de l’âge du Fer. La mission a donc mené plusieurs programmes en parallèle : une étude régionale associant études paléoenvironnementales et carte archéologique, des études spécifiques sur les sites préhistoriques et sur les pratiques funéraires et, enfin, une investigation centrée sur le site du Bronze ancien d’al-Dhabi 2 qui associe tour monumentale, quartier d’habitat et tombes contemporaines. Dans ce cadre, on s’attache plus particulièrement à la problématique des premières oasis d’Oman et de leur insertion dans les routes commerciales internationales qui relie l’Oman à la civilisation de l’Indus, au monde iranien et à la Mésopotamie à l’âge du Bronze ancien.linebreaklinebreak--- linebreakYou are currently subscribed to agade as: agadearchive@gmail.com. linebreakTo unsubscribe click here: https://lists.unc.edu/u?id=102258416.1d094c3baef6a44abe6637b960afab23&n=T&l=agade&o=44273539 or linebreaksend a blank email to leave-44273539-102258416.1d094c3baef6a44abe6637b960afab23@listserv.unc.edu